Vous êtes ici : Accueil

Les quatre accords toltèques

Le coup de de Janette

Les quatre accords toltèques

Don Miguel Ruiz

Jouvence - 2015

181.9 RUI

 

Voici un petit livre ! de 141 pages que j’ai relu deux fois. Il est écrit sur ce livre « A chaque fois que vous le lisez, ce n’est pas le livre qui a changé, mais vous » Don Miguel Ruiz, l’auteur mexicain, est chirurgien. Une rencontre avec la mort a changé sa vie au début des années 1970. Je fais abstraction de son analyse et des rapprochements avec Dieu : d’abord quel Dieu ! par contre ces quatre accords, même si on se dit qu’ils sont pleins de bon sens, s’appliquent tellement à la vie « de tous les jours » qu’ils peuvent nous aider à mieux la vivre. Bien sûr ce livre entre dans cette catégorie de livre « qui fait du bien » (en français) mais je trouve qu’il apporte une certaine réflexion tout à fait intéressante.

Les Toltèques vivaient au sud du Mexique il y a des millions d’années et étaient connus comme des femmes et des hommes de connaissance.

Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

Ça a l’air très simple mais en fait c’est très puissant ! Votre parole peut créer des rêves ou en détruire.

« Ta voix est horrible ! » « Regardes comme cette personne est moche »

« Mais oui tu peux y arriver » « Je suis certaine que tu en es capable »

Et ce n’est pas fini puisque l’on utilise cette parole contre soi : « Je vieillis, je suis stupide… »

Deuxième accord Toltèque : Quoiqu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle

Vous faites une affaire personnelle de ce qui vous est dit parce que vous y donnez votre accord.

Votre point de vue vous est personnel. C’est votre vérité et celle de personne d’autre 

Troisième accord Toltèque : Ne faites pas de suppositions (mon préféré !)

Nous avons tendance à faire des suppositions à propos de tout. Voilà pourquoi chaque fois qu’on fait des suppositions quant aux raisons d’agir d’autrui, nous les interprétons de travers, nous en faisons une affaire personnelle, et nous finissons par créer un drame pour rien du tout.

Il vaut toujours mieux poser des questions que de faire des suppositions.

Par exemple, nous supposons généralement que notre partenaire sait ce que nous voulons ; nous croyons donc ne pas avoir besoin de le lui dire. Nous pensons qu’il va faire ce que nous désirons, parce qu’il nous connaît bien. Et s’il ne le fait pas, nous nous sentons blessés et lui reprochons !

On a tous des habitudes dont on n’est même pas conscient. Ce qui va faire la différence c’est l’action : dire ce que l’on pense, ce que l’on souhaite. 

Quatrième accord Toltèque : Faites toujours de votre mieux

Quelles que soient les circonstances faites toujours de votre mieux ! Il y a des matins qui seront différents suivant votre forme, et bien faites de votre mieux pour cette journée !

Voici pour une rentrée un petit livre plein de sagesse mais surtout avec une bonne dose d’optimisme ! Pourquoi pas !