Vous êtes ici : Accueil

Pastorale américaine

Le coup de de Gerlinde

Pastorale américaine

Philip Roth

Gallimard - 2001

R ROT

 

 

Seymour Levov, dit « Le Suédois » à cause de ses yeux bleus, de sa chevelure blonde et de sa taille sportive, est l’incarnation même de la réussite américaine. Son père, immigré juif de l’Europe de l’Est, a réussi à bâtir une entreprise florissante de confection de gants, dont Seymour est maintenant le patron estimé de ses employés.

Son ami Zuckermann, le narrateur, se souvient de son meilleur camarade de lycée, bon élève et admiré de tous pour ses exploits sportifs à l’école.   A l’époque du récit, à la fin des années 1960, Seymour est marié à la belle Dawn, d’origine irlandaise et ancienne Miss New Jersey. Ils ont une fille Merry de seize ans. Seymour et sa famille représentent l’image du « rêve américain », un modèle de réussite et d’intégration aux valeurs américaines.

Leur fille Merry, qui a été une fillette aimante, vive, et intelligente va se transformer à l’adolescence. L’impact des évènements politiques et les changements de la société ont une grande influence sur elle et elle devient progressivement agressive et rebelle. Elle ne supporte plus la façon de vivre de ses parents qu’elle met en cause et qu’elle juge totalement inadéquate par rapport aux évènements qui secouent les Etats Unis et le monde. Elle devient activiste contre la guerre du Vietnam et intègre des groupes de révoltés.   Le tableau de la famille parfaite éclate totalement le jour où Merry commet l’irréparable lors d’un attentat dans sa ville. Elle s’enfuit et disparaît. Seymour Levov est pathétique dans son aveuglement, il n’avait pas remarqué l’embrigadement de sa fille, ni la dépression de son épouse, il reste imperturbablement le seul à croire à l’innocence de sa fille. Ce n’est que cinq ans plus tard qu’il réussit à trouver sa trace et à la revoir – mais c’est une rencontre et une épreuve terrible – elle est devenue une asociale par choix, méconnaissable et irrécupérable.

C’est l’histoire d’un drame humain et un très grand roman sur « le rêve américain » et son échec. Philip Roth est décédé le 22 mai 2018.