Vous êtes ici : Accueil

Le jour d'avant

Le coup de de Catherine

Le jour d’avant

Sorj Chalandon

Grasset - 2017

R CHA

 

 

42 mineurs décèdent après un coup de grisou à la fosse Saint Amé de Liévin le 27 décembre 1974. Joseph travaillait dans la mine. Il meurt le 22 janvier 1975. Michel, son frère et le narrateur, a 16 ans.

Michel se remémore les événements de cette période. Il raconte les départs des mineurs le matin, de plus en plus anxieux ; leur état au retour, des vraies gueules de charbon. Après la mort de Jojo, le père, agriculteur, se tue en laissant un mot « Venge-nous de la mine ». Sa mère meurt de chagrin.

Plus tard, Michel qui est devenu routier, vit à Paris. Obsédé par son passé, il se crée un véritable musée de tous les objets lui rappelant son frère et le monde de la mine. Il recueille les articles de presse traitant de la catastrophe. Il tient un carnet.

En 2014, il décide de retourner dans le nord pour retrouver le responsable de la sécurité à la fosse Saint Amé dans le but de se venger. Incognito, il prend une location, assiste à la commémoration de l’accident, retourne au café où se retrouvaient les mineurs. Jusqu’au jour où…

Incarcéré, il ne veut pas parler. La justice va enquêter. Puis le procès a lieu. Des rebondissements, un terrible réquisitoire. Des scènes bouleversantes.

C’est un roman sur la culpabilité, avec une analyse très fine de l’âme humaine ; mais aussi un arrangement avec la vérité, comme tous les romans de Chalandon. Il y a aussi de la colère. Très bel hommage aux 42 morts des Houillères.