Le lambeau (1)

Le coup de de Ghislaine

Le lambeau

Philippe Lançon

Gallimard - 2018

R LAN

 

Le livre de Philippe Lançon, couronné par le Prix Fémina2018 et prix spécial du Renaudot 2018, encensé par la critique est le récit bouleversant des événements tragiques du 7 janvier 2015 survenus dans les locaux de Charlie Hebdo. Son titre aurait pu être « Le Survivant » ou « Le Miraculé » mais le choix d'un terme chirurgical « le Lambeau » me semble avoir une connotation plus effroyable encore. Pourquoi le journaliste choisit-il le matin du 7 janvier de se rendre à la réunion de Charlie Hebdo plutôt qu'à celle du journal Libération ? Impondérables de la destinée et choix fatal ! Ainsi remontent en sa mémoire la tragédie qui a fait basculer sa vie dans l'horreur. Il revoit la terrifiante irruption des tueurs cagoulés, le massacre éclair (2 à 3 minutes) de 12 journalistes, ses amis, le bain de sang et surtout ce qu'il advint de lui après l'attentat. Durant 15 chapitres, il s'attarde sur sa lente et douloureuse reconstruction physique et morale.                                            

La mâchoire arrachée, le bras et la main tailladés, il est « Une Gueule cassée ». Sa chirurgienne Chléo, admirable et si talentueuse va sans faillir se livrer à un long et minutieux travail de réparation. 17 interventions à La Pitié- Salpêtrière, des mois de rééducation aux Invalides.   Le dévouement inconditionnel de ses proches, notamment de son frère aîné, de ses amis, des femmes qu'il a aimées, telle Gabriela la jolie cubaine vont l'aider à supporter l'insupportable.

Quelle force ! Quel courage ! Quelle pudeur! Resurgir de l'enfer et commencer une autre vie ou plutôt la vie d'un autre puisqu'il n'est plus tout fait lui !

L'écriture de ce livre est belle, riche, précise, nourrie de réflexions morales et philosophiques. Elle intègre autodérision et critique bienveillante du monde hospitalier. Ce récit autobiographique prend le lecteur à la gorge. On pense inévitablement aux autres victimes d'attentats ou catastrophes qui doivent reconstruire leur vie en recollant le mieux possible les morceaux comme sur une porcelaine ancienne brisée...

Plus que jamais, l'écriture ici est un exutoire. Il faut lire ce très beau livre.