Vous êtes ici : AccueilCoups de coeurDocumentaires adulteLa Démesure

Le patrimoine numérisé de la médiathèque

La Démesure

La démesure soumise à la violence d'un père

Céline RAPHAEL

Max Milo, 2013

362.7 RAP

Témoignage poignant de l'auteur qui nous livre l'enfance qu'elle a vécue.

Céline est douée, très douée. Elle a un don, elle joue du piano de façon extraordinaire. C'est son père qui fait entrer dans la maison l'objet qui va devenir un synonyme de torture pour elle. Elle n'a pas encore 3 ans que son père lui inflige déjà des leçons régulières, une demi-heure puis une heure par jour, mais à cette époque Céline est heureuse du temps que son père lui consacre car en parallèle, il y a la naissance de sa petite sœur.

Et puis tout s'accélère lors de leur séjour en Allemagne où la professeur de piano avec qui elle travaille là-bas confirme au père le talent exceptionnel de Céline. À partir de cette période, où elle n'a que 5 ans, elle passe désormais des heures derrière le piano à la maison.... alors commencent les sévices. D'abord les coups, puis les brimades, les privations... Les seuls moments où le père redevient « humain » sont les instants qui précèdent les concours. Là, il peut redoubler de gentillesse et d'encouragement... mais à l'issue de ces concours où Céline gagne, il faut redescendre en enfer. Retravailler jusqu'à l'épuisement, quelquefois sans manger, en subissant les coups et les sautes d'humeur du père, jamais satisfait. Céline peu à peu ne s'alimente presque plus, puis bascule dans l'anorexie.
Elle n'a que 14 ans quand, enfin et à bout, elle décide de suivre les conseils d'une assistante sociale du lycée à qui elle s'est confiée, et entame une procédure de signalement.

On pourrait croire qu'enfin, grâce à son courage, les problèmes vont se régler. Il n'en est rien. Elle ne va pas, comme elle le pensait, être placée chez sa tante mais va être ballottée de familles d'accueil en foyers. Elle va devoir gérer d'autres problèmes dans ces structures. Se reconstruire, continuer à avancer ne va pas devenir plus simple pour elle.

Au lieu de trouver un réconfort dans ce signalement, elle va devoir affronter d'autres difficultés. Mais la ténacité et la persévérance dont elle va faire preuve vont l'amener exactement là où elle souhaitait aller, à savoir devenir médecin.

Le ton employé est très sobre et linéaire. Céline fait un constat de ce qu'a été sa vie et parvient à mettre une certaine distance dans ses propos. Pourtant on a mal et peur pour elle au fil des pages. Pourquoi tant de cruauté de la part d'un père dit aimant, pourquoi tant de silence, d'indifférence de la part de la mère. Pourquoi tant de doutes dans les yeux et les propos des adultes qu'elle rencontre dont certains mettront sa parole en doute par rapport à celle de ce père « bien sous tout rapport ».

Que d'émotion, que d'interrogation, que de non assistance...

Triste constat sur la place de l'adulte et des adultes en général... Un livre bouleversant qui ne laisse pas indifférent.

  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire